ETU European Cup Weert 2016

2ème coupe d’Europe de la saison à Weert le 12 juin. Il s’agissait d’une course format DO (1.5-40-10). Je devais prendre ma revanche de Madrid et la terminer cette course !

Au départ de la course, le temps était assez mitigé : ça sentait les orages car il faisait super lourd, venteux et le ciel était noir. Bon, ben on fera avec. Mais chanceuse comme je suis, l’orage est passé juste à côté, nous avons juste eu quelques gouttes pendant le vélo mais autant dire que par rapport à ce qui attendait les mecs, nous n’avons rien eu.

Départ de la nat sur un « ponton » (qui était juste le béton de la berge) super haut par rapport au niveau de l’eau. Petit choc thermique en rentrant dans l’eau à 20° sans combinaison néoprène. Je me sens bien dans l’eau et dès le départ je me retrouve au pied du groupe. Je fais donc l’effort de rester là où je suis. Mais une fois le demi-tour passé, on se retrouve courant de face et là, c’est fini pour moi. Je pouvais faire tous les efforts que je voulais, je n’arrivais pas à rester dans le groupe ni même à revenir dessus. Je le voyais petit à petit s’éloigner de moi. Pas facile pour le moral… Je manquais de puissance et c’était frustrant. En plus de ça, il y a une Canadienne qui s’amusait à me repousser au milieu du canal plutôt que de nager à gauche vu qu’on sortait à gauche. Ca aurait été tellement plus facile. Bref… Je monte sur le vélo et on reste nous deux puis petit à petit on revient sur des filles qui sont coincées entre le groupe de tête et nous. On se retrouve à 4 après 10km mais on perd malheureusement le meilleur élément du groupe alors qu’il nous reste encore 9km. C’est vraiment dommage parce qu’au sein du groupe, l’organisation était honorable mais je n’étais pas tombée avec les meilleures rouleuses. J’arrivais à les semer à chaque relance. Elles devaient faire de gros efforts pour revenir à chaque fois. Pour que moi je dise ça, il en faut vraiment beaucoup 😉 A la pose du vélo, on avait accumulé pas mal de retard mais je voulais vraiment la terminer cette course ! Je fais une transition vraiment très rapide tant au niveau de la course entre la pose du pied par terre et mon box, qu’à l’enfilage des chaussures. Je pars assez vite et sors du parc à vélo au moment où les filles du groupe de tête terminent leur 1er tour à pied. J’ai vraiment eu chaud car si on avait été à Madrid, on m’aurait une fois de plus dit « you’re out of the race ! ». Je démarre à mon rythme, me fait dépasser par les meilleures mais je suis première de mon groupe et je leur prends de la distance. Je dépasse certaines filles du groupe de tête et les dépose sur place. Je me sens vraiment bien, mes jambes courent toutes seules. Dommage une crampe à l’arrière de la cuisse au début mais qui est heureusement passée au fur et à mesure pour devenir périodique. Je clôture ces 9.4km (je pense) en 36’. Un temps vraiment honorable pour moi. Je suis vraiment super contente de cette partie de la course ! Le gros travail à pied paye.

J’ai donc terminé cette coupe d’Europe et j’ai fait une belle course à pied. Prochaine étape : sortir beaucoup mieux en natation et accrocher un bon groupe. Un jour j’y arriverai !

Comme toujours, merci aux sponsors et à toutes les personnes qui me soutiennent.

Prochaine étape : coupe d’Europe Premium d’Holten sous format sprint.

A bientôt les gars 🙂

DSC_0317.JPG

 

Advertisements

T3 Series Zwevegem 2016

Bonjour à tous,

Avant-dernier résumé de course avant d’être à jour : T3 Series Team Relay à Zwevegem le 29 mai avec les TriGTéistes !

Cette course se déroulait sous un format qui m’était inconnu : 250m de natation – 5km de vélo – 1,5km de course à pied et une fois que la première relayeuse termine cette petite course très intense, elle passe le relais à la suivante qui effectue la même chose et puis pareil avec la 3ème relayeuse. J’étais la première relayeuse.

DSC_0182.JPG

Une natation assez agitée car courte et donc très intensive, on s’est pas mal battues dans l’eau pour se faire une place. Au final, je me sens vraiment bien dans l’eau et je sors très bien, juste derrière la tête de course. Arrivée à la transition, je galère un peu à retirer ma combinaison en néoprène, elle bloque au niveau de ma puce et vu que je m’énerve, ça fonctionne encore moins bien. Je perds quelques secondes mais au final, j’arrive à en sortir, je prends ma monture et je me rends compte que je suis à l’arrière du groupe. J’essaye donc de courir assez vite dans la zone de transitions pour prendre le pack mais quand je monte sur le vélo, j’ai encore 2-3m de retard sur la fille qui me précède. Je me mets vraiment dans le rouge pendant 1 à 2 kilomètres pour rentrer sur le groupe mais je n’y arrive pas, mes cuisses sont vraiment en souffrance, de l’acide lactique qui s’accumule. Je n’ai donc jamais réussi à rattraper le groupe et j’ai même perdu du temps. J’arrive à la transition juste derrière une fille qui m’a dépassée à 2km de l’arrivée et que je n’ai malheureusement pas su tenir (une fois de plus). Transition éclair et je pars en même temps qu’elle à pied. Je reste avec elle jusqu’à la montée du pont qui précède le passage de relais. Là, j’attaque pour la lâcher et ça fonctionne. Je passe le relais avec plus de 10sec d’avance. Mes coéquipières ont ensuite vachement assuré et nous assurent ainsi une 6ème place. Félicitations à nous !

Merci à tous pour le soutien que vous nous avez apporté avant, pendant et après la course. Je remercie aussi les sponsors : Transitions Sports et BV Sports ainsi que les sponsors du TriGT. Sans oublier toutes les personnes qui me soutiennent en permanence!

Bisous à tous et à bientôt pour le résumé de la coupe d’Europe de Weert du 12 juin 🙂

13307320_1695624067364254_4244300961883602982_n

Grand Prix Dunkerque 2016

Rholala qu’est-ce que je suis en retard… 2 semaines de retard et 2 compétitions de retard dans mes rapports de course. Je suis désolée pour les personnes qui me suivent et qui n’ont malheureusement pas eu de nouvelles ces derniers temps.

Le 22 mai, je participais au Grand Prix d’ouverture du championnat français de triathlon de division 1 à Dunkerque. Beaucoup de beau monde ! J’étais là pour compléter l’équipe en attendant que les Australiennes et autres étrangères arrivent en Europe. Je revenais d’une semaine beaucoup plus light niveau entrainement suite à un stage de terrain avec l’université et à quelques petites douleurs au niveau du péroné. Mieux vaut prévenir que guérir !

13237800_10209690508128375_5692714667513530720_n

Pour résumer la course, j’ai souffert du début à la fin. En natation, comme toujours à Dunkerque, ça a été la grosse bagarre et je n’ai malheureusement pas pu m’exprimer comme d’habitude. Je me suis laissé engloutir par la masse. J’y ai perdu beaucoup de secondes et pas mal d’énergie. Je sors de l’eau vraiment loin mais dans un petit pack. Quand on monte sur le vélo, je vois qu’on n’est qu’à quelques petites secondes du groupe qui nous précède. J’essaye de motiver les filles mais elles ne veulent pas rouler, on n’est que 2-3 à faire les efforts pour le groupe. On n’arrive donc pas à rentrer sur le groupe de devant. Après 2 tours (sur 5), je commence à en avoir marre de rouler pour des gonzesses qui n’en foutent pas une. Je me replace donc dans le groupe à l’abri du vent tout en restant proche de la tête de groupe pour ne pas exploser à une des nombreuses relances. J’avais vraiment l’impression d’être dans un groupe de débutantes car elles prenaient les virages à l’arrêt presque, elles avaient peur de tous nos mouvements… Combien de fois n’ai-je pas entendu : « Attention Piron ! » alors que je n’étais absolument pas dangereuse. Bref… On pose le vélo avec un peu plus de 30 secondes de retard sur le pack qui nous précédait mais arrivée à mon box, je ne trouve pas mes chaussures. Une des filles de l’équipe était tellement concentrée sur sa course qu’elle s’est trompée d’emplacement et a posé son vélo à côté de mes chaussures 😉 Je les trouve quand même et pars sur une bonne allure. J’étais la 4ème de l’équipe donc je ne me mettais pas trop de pression mais plus je dépassais de filles et plus nos équipes concurrentes accumulaient des points et avaient de chances de se retrouver derrière nous au classement de l’étape. Comme je l’ai déjà dit, j’ai souffert et au final, ma course n’est vraiment pas fameuse. Je finis 55ème mais grâce à de bons résultats des autres ECAC girls, on finit 11ème équipe 🙂 Raisonnable comme démarrage de la saison. Prochaine étape le 19 juin à Valence. Je supporterai les filles depuis la Belgique dans mes cours 😉

Le résumé de la T3 Series Team Relay de Zwevegem du 29 mai arrivera bientôt 🙂

Bisous bisous !

DSC_0277.JPG

13239043_1118877411489246_3265176115820372038_n.jpg